L’impact du don de Dieu

Pour le message de ce matin, je me baserai sur le passage de l’Evangile de Jean au chapitre premier des versets 29 à 34. Et, j’emploierai le Psaume 71 pour complémenter et enrichir ce message.

Je dégage le thème du don ce matin, certes on a vécu à Noël, le merveilleux cadeau que Dieu ait fait pour l’humanité, Son Fils Unique Jésus-Christ. Cependant, je voudrais à travers nos paroles et textes de ce jour, le rappeler, le faire immerger l’impact de ce don divin dans nos vies, et que devrons-nous faire à notre tour de ce que nous avons reçu ?  

Dans ce passage, il est question du témoignage de Jean lorsque Jésus vient à sa rencontre. En lisant, il m’a fait penser à ce verset important de la Bible.

« Car Dieu a tant a tant aimé le monde qu’Il a donné Son Fils unique, afin que quiconque croit en Lui, ne périsse point mais qu’il ait la vie éternelle » Jn.3.16.

De qui est-il question dans notre passage ? De Jean le Baptiste et Jésus. Et, il y a l’Esprit, comme une colombe (v.32). Aussi Dieu, puisqu’il est dit au verset 33 : « Celui qui m’a envoyé baptiser dans l’eau qui m’a dit… »

Donc, dans notre passage se résume le Jean 3.16, le « monde » représenté par Jean-Baptiste ; Jésus, précieux don de Dieu ; et Dieu.

Le don, les dons de Dieu

Avant de passer à l’impact du don divin. D’abord, j’aimerai qu’on s’arrête sur quel est, quels sont les dons que font apparaître nos passages (Jean 1 et Psaume 71).

  1. Dans l’Evangile de Jean :

Don de Dieu :

  • Jésus : « l’agneau de Dieu qui enlève le péché du monde » (v.29) ;

Il est éternel : « un homme vient après moi, il m’a précédé, car il existait avant moi » (v 30). Une allusion de Jean 1, 1 : « Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu et la Parole était Dieu ».

« …c’est Lui qui baptise dans le Saint-Esprit (car l’Esprit est descendu et demeure sur Lui). (v.33b)

  • L’Esprit-Saint : « …c’est Lui qui baptise dans le Saint-Esprit » (v.33b). Ce qui se passera plus tard à la Pentecôte (Livres des Actes). « Mais vous recevrez une puissance, le Saint-Esprit survenant sur vous… » Ac. 1, 8a.

Dons de Dieu à Jean Baptiste :

Même si pourtant, Jean, à deux reprises (v. 31 et 33) admet : « Moi-même je ne le connaissais pas » ou « Je ne savais pas que c’était Lui » (BS). Dieu lui a fait quand même des dons :

  • Le témoignage : « Jean rendit témoignage » (v.32). « Moi-même, j’ai vu et j’ai témoigné… » (v.34).  D’ailleurs ce qu’il fait dans ce passage.
  • Acte d’annoncer publiquement (évangélisation, « croisade ») : Dans la version du Semeur : « il s’écria … » (v.29) comparé à d’autres versions : « il dit ».

« Pour Le faire connaître au peuple d’Israël » (v.31).

  1. Dans le Psaume 71

J’avoue que de faire sortir le thème du don fut un véritable casse-tête avec ces passages, surtout pour le Psaume. Le passage de Jean qui n’avait que 6 versets contre 24 longs versets pour le deuxième passage. Mais, je vais le faire de façon succincte pour en ressortir les dons, car je vous invite à d’avantage méditer à tête reposer à la maison.

Dons de Dieu au Psalmiste, d’où Dieu est lui-même aussi le don :

La Bible en version Louis Segond (Nouvelle édition de Genève 1979), intitule ce psaume : « Prière confiante d’un vieillard persécuté ». Ce serait un écrit du roi David, à un âge avancé.

J’énumère 5* dons dans ce passage (*chiffre de la Grâce) :

1er don, la protection, aux versets :

1. « en toi, je trouve un abri » ;

2. « Tend vers moi ton oreille », le fait d’être à l’écoute de quelqu’un est déjà une manière de le protéger » ;

3. « sois pour moi un rocher… car tu es mon roc et ma forteresse » ;

5. « C’est en toi que je me fie depuis ma jeunesse » ;

6. « Depuis que je suis né, Tu me protèges », version BS ;

7. « …mais, toi, tu es mon puissant abri » ;

17. « tu m’as instruit depuis ma jeunesse », l’instruction de la Parole de Dieu qui nous protège. Rendons grâce au Seigneur pour les moniteurs et monitrices d’EDD ;

 21. « console-moi à nouveau ».

2ème don, la justice, aux versets :

A la lecture de 5 différentes versions, la « justice » a ses équivalences de « fidélité », de « salut (soteria en Gr.) » et de « loyauté. 

  • « Dans ta justice, délivre moi… » ;

15. « ma bouche racontera sans cesse ta justice » ;                        

16. « j’évoquerai ta justice, la tienne seule » ;

19. « Ta justice (…) atteint les hauteurs » ;

22. « je te célèbrerai au son du luth pour ta loyauté » ;

24. « Ma langue redira sans cesse ta justice… ».

3ème don, la délivrance, aux versets :

4. « Mon Dieu, donne-moi d’échapper… » ; 

12. « Mon Dieu, viens vite à mon secours » ;

20. « Mais, tu nous redonneras la vie… » ;

23. « toute ma vie, que tu as libérée chantera pour toi ».

4ème don, l’espoir au verset :

5. « Car tu es mon espoir, Seigneur Dieu »

5ème don, l’épreuve aux versets :

20. « Tu nous as fait éprouver bien des détresses et des malheurs ».

Comme au verset 10. « Car mes ennemis parlent de moi, et ceux qui guettent ma vie se consultent entre eux » (Colombe).

« Mes frères regardez comme un sujet de joie complète les diverses épreuves auxquelles vous pouvez être exposés, sachant que l’épreuve de votre foi produit la patience ». Jc. 1,2-3.

Certes, à ne pas confondre épreuve et tentation. Mais, restons-en à notre sujet.

Le don de la protection a été majoritaire, suivi du don de la justice et du don de la délivrance. Cela nous montre combien notre Dieu est Dieu protecteur, un Dieu de justice et un Dieu de délivrance.

Le Psalmiste se trouvant dans l’ancienne alliance. Il n’y avait que Lui et son Dieu. Contrairement à notre premier passage dans Jean 1, où on se retrouve à la porte de la Nouvelle Alliance, avec Dieu, l’homme et le don de Dieu, Son Fils Unique.

L’impact du don de Dieu

Avec ces deux passages, j’en ai récolté 9 dons en tout :

Jésus, l’Esprit-Saint, le témoignage, l’acte d’annoncer publiquement dans Jean 1.

Et, la protection, la justice, la délivrance, l’espoir et l’épreuve dans le Psaume 71.

  • Impact du don dans Jean 1 :

Pour Jean Baptiste a tellement été réjoui et aussi témoin de la prophétie de l’arrivée du Messie qui s’est réalisé. Témoin, du fait, qu’il a vu l’Esprit-Saint descendre et demeurer sur le Christ. Il a aussi entendu Dieu lui dire : « celui sur qui tu verras l’Esprit descendre et demeurer, c’est lui qui baptise dans l’Esprit-Saint.  

Il a accepté le don merveilleux de Dieu dans sa vie, à savoir Jésus-Christ.

L’impact de ce don, qui a fait qu’il s’écria : « voici l’agneau de Dieu, celui qui enlève le péché du monde ».

Il a attesté que Jésus est Dieu : « derrière moi vient un homme qui est passé devant moi, car avant moi, il était.

Il pratiquait le baptême de la repentance pour faire connaître Jésus au peuple d’Israël.

Pour finir, il dit : « Moi-même j’ai vu et j’ai témoigné que c’es Lui le Fils de Dieu.

Tel comme Job, il peut l’affirmer : 5 Mon oreille avait entendu parler de toi; Mais maintenant mon œil te voit. Job.42.

  • Impact dans le Psaume 71

L’impact des dons sur le Psalmiste, je dirai que cela lui a amené à la louange et à rendre gloire à Dieu.

Aux versets : 6. « Depuis le ventre de ma mère (…) tu es constamment l’objet de mes louanges » ;

7. « Je suis, pour beaucoup d’hommes, un vrai prodige » ;

8. « Que ma bouche soit remplie de ta louange, de ta splendeur, sans cesse » ;

14. « Moi, je compte sur toi et je continue à chanter ta louange » ;

15. « Ma bouche raconterai sans cesse ta justice, ton salut, car je n’en connais pas le compte ». Compte les bienfaits de Dieu » ;

16. « Je parle de tes exploits, Seigneur Dieu, je rappelle que toi seul Tu es fidèle » ;

17. « Jusqu’ici je dis tes actes étonnants » ;

18. « jusque dans la vieillesse aux cheveux blancs (…) que je dise ta force à cette génération, ta puissance à tous ceux qui viendront » ;

19. « Ô Dieu, qui est semblable à toi ? » ;

Pour finir les versets 22 à 24.

Conclusion

J’en conclus que Dieu, à travers Sa Parole de ce matin, nous a fait dons de sa protection, de sa justice, de sa délivrance, de son espoir, de ses épreuves, de témoignage, d’acte d’annoncer publiquement, de Son Esprit-Saint et surtout de Son Fils unique, Jésus.

Et pour cela que ces dons ont impacté le Psalmiste qui est poussé ardemment dans la louange et Jean-Baptiste qui témoigne fortement, que maintenant son œil de la foi a vu.

Le don suprême est Jésus, le don de la grâce de Dieu. Une grâce qui elle, est une faveur de Dieu que nous n’avons pas méritée.

 23 Car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu ; 24 et ils sont gratuitement justifiés par sa grâce, par le moyen de la rédemption qui est en Jésus Christ. » Ro. 3.

Je fais un appel ce matin, « Aujourd’hui, si vous entendez sa voix, N’endurcissez pas vos cœurs,… » He.3,15.

Venez simplement à Dieu, demandez son don précieux, Jésus, l’accepter comme Seigneur et Sauveur, pour pouvoir impacter votre vie, votre entourage, dans la société et dans le monde.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s